Et après la production ?

 

    Dans le monde automobile, l'hydrogène pose plusieurs problèmes. En est-il de même pour le domaine des bus et autocars ?

 

 

   L'acheminement jusqu'aux stations

 

    Le transport de l'H2 du lieu de production jusqu'aux stations de distribution devra se faire grâce à des transports propres tels que le train à hydrogène, camion électrique... Ainsi, aucune emission de gaz polluants.

 

 

   La gestion problématique des stations

 

 

Les stations à hydrogène sont complètement différentes de celles classiques :

    - il faut 10 fois plus d'espace pour stocker de l'hydrogène gazeux par rapport à l'essence

    - pour que le remplissage du reservoir d'un véhicule avec de l'H2 dure le même temps qu'un plein d'essence, il faut que l'hydrogène soit refroidi à -40°C. Or ce sytème est souvent défaillant

     - la pression de l'H2 étant forte, elle provoque certaines pannes à répétition

 

 

   Le stockage de l'hydrogène dans le véhicule

 

   Le réservoir à H2 est plus important qu'un réservoir à essence, or cela pose un problème dans les voitures au vu de leur petit gabarit. Mais en est-il de même pour les bus/cars ?

    Les constructeurs ont trouvé la solution à ce problème : ils positionnent le ou les reservoirs sur le toit. Ainsi plus de problèmes de stockage.

 

 

 

   Conclusion

 

    Malgré quelques dysfonctionnements, tout cela est parfaitement possible d'autant que certaines stations existent déjà et que des nouvelles devraient voir le jour en remédiant aux problèmes existant aujourd'hui. 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site